Ecole de Pilotage

Photo d'une vue depuis l'avion au départ de l'aérodrome de Montélimar Ancône

Vos premières ailes

Les formations se déroulent à bord d’avions biplaces dont la motorisation est comprise entre 80 et 120 chevaux. Leur vitesse de croisière avoisine les 200 km/h et leur autonomie est comprise entre 3 et 4 heures. Certains avions disposent d’une aile basse, comme le Piper PA28 ou le Sportstar RTC et d’autres disposent d’une aile haute, comme sur le Cessna 150. Ces avions sont utilisés en vol local, c’est-à-dire pour des balades aériennes dans les environs de l’aérodrome ou pour de petits voyages effectués seul ou à deux. Vous découvrirez vite qu’il existe une multitude d’avions : les appareils de collection qui perpétuent l’Histoire de l’aviation, les avions de voyage plus rapides que les avions écoles et disposant généralement de 4 places, les avions de voltige qui permettent d’exécuter boucles, tonneaux, renversements et quantité d’autres figures acrobatiques. Bref, énormément de machines offrant toutes de découvrir différentes facettes du pilotage. Alors lancez vous, élancez vous, envolez vous !

Les Formations

Découvrez les formations que nous proposons à Montélimar et devenez vous aussi pilote privé !

Nous proposons les trois formations dispensées par les aéroclubs en France : Le brevet de base (BB), la licence de pilote d’avion léger (LAPL), et la Licence de pilote privé (PPL).

Le Brevet de Base (BB)

Le brevet de base permet de voler seul à bord, dans un rayon de 30 km autour de l’aérodrome de départ et hors des espaces contrôlés ou réglementés. Il est possible de voler au delà avec des autorisations préalables.

Les conditions d’obtention du Brevet de Base sont :

  • Avoir 15 ans révolus le jour de l’examen
  • Avoir passé la visite médicale auprès d’un médecin agréé
  • Subir avec succès les examens théoriques, pratiques et de radio prévus par arrêtés
  • Totaliser au moins 6 heures de vol en double commande, 4 heures en solo et 20 atterrissages.

On constate que la plupart du temps, le Brevet de Base n’est qu’une étape vers la Licence de pilote privé, appelée PPL pour Private Pilot Licence.

La Licence de Pilote d’Avion Léger (LAPL)

Cette licence permet dès 17 ans, de voler seul à bord d’un avion monomoteur partout en Europe de jour après au moins 30 heures de vol, et avec 3 passagers maximum après 10 heures de vol supplémentaires. La LAPL est plus restrictive que le PPL.

Les conditions d’obtention de la LAPL sont :

  • Etre titulaire d’un certificat médical valide
  • Être présenté par son organisme de formation à 17 ans révolus

Le candidat doit en outre avoir au minimum l’expérience suivante :

  • Au moins 30 heures de vol d’instruction dont 15 heures d’instruction au vol en double commande et 6 heures de vol en solo supervisé
  • Un minimum de 3 heures de vol en campagne en solo avec au moins 1 vol en campagne d’un minimum de 150 km (80 NM), au cours duquel 1 atterrissage avec arrêt complet sera effectué sur un aérodrome autre que l’aérodrome de départ.

L’emport de passagers est possible après 10 heures de vol supplémentaires.

La Licence de Pilote Privé (PPL)

La licence de pilote privé (PPL) permet, dès 17 ans (révolus le jour de l’examen en vue de l’obtention de la licence), de voyager et d’emporter sans rémunération des passagers sans limitation de distance.

Les conditions d’obtention sont :

  • Avoir passé la visite médicale auprès d’un médecin agréé
  • Subir avec succès les examens théoriques et pratiques prévus par arrêtés
  • Avoir accompli au minimum 45 heures de vol
  • Totaliser au minimum 25 heures de vol en double commande et au moins 10 heures en solo supervisé.

La licence de Pilote Privé (PPL) autorise à voler dans des conditions météorologiques permettant le vol à vue. Le vol est dit « VFR » (Visual Flight Rules). Pour voler dans des conditions météorologiques dégradées (Instrumental Meteorological Conditions, ou « IMC ») le pilote doit avoir la qualification de vol aux instruments dite  » IR » (Instrument Rating) et son avion devra lui aussi être classé IR.

Et après la licence ?

Obtenir sa licence de pilote n’est pas un aboutissement mais un commencement ! Grâce à elle, vous pourrez découvrir le voyage aérien seul, avec votre famille ou vos amis. Vous pourrez traverser la France et les frontières en fonction de votre niveau d’anglais. Ensuite, il existe différentes formes de vol à découvrir tout au long de sa vie de pilote : le vol de nuit, le vol montagne, l’hydraviation, et les sports aérien comme la voltige le pilotage de précision et le rallye aérien.

Obtenir sa licence de pilote n’est pas un aboutissement mais un commencement !

Le vol en montagne

Le vol d’altitude peut être pratiqué sans se poser au-dessus des glaciers et des massifs montagneux par tout pilote breveté, avec sa licence de pilote privé valide, et quelques connaissances aérologiques supplémentaires. Une qualification spéciale validant un entraînement régulier et rigoureux est nécessaire pour atterrir sur les altiports et altisurfaces, enneigés ou non : c’est la qualification de vol en montagne. Elle nécessite entre 20 et 40 heures de vol avant de passer l’examen. A quelques dizaines de minutes du Diois, du Vercors et des Ecrins, l’Aéroclub de Montélimar peut vous enseigner le vol montage pour obtenir votre qualification sur roues. Notre instructeur, Daniel Champanhet, qualifié montagne, vous fera naviguer d’altiport en altisurface au dessus de nos plus belles montagnes.

Le vol de nuit

L’aérodrome de Montélimar peut être équipé d’un balisage de nuit temporaire. Cette pratique demande quelques équipements en instruments pour les avions, ainsi que la présence de conditions météorologiques minimales. Nos avions Piper PA28 sont équipés pour le vol de nuit.

Le pilotage de précision et le rallye aérien

Le pilotage de précision se pratique une fois le PPL en poche. Après la préparation de la navigation en salle, le pilote décolle seul à bord à l’heure prévue et doit suivre scrupuleusement son trait et respecter les temps de passage aux points tournants. En vol il devra reconnaître les photos qui lui ont été remises et les sigles tracés au sol, il devra les placer sur sa carte. 2 loggers GPS embarqués permettent, après l’atterrissage, de comptabiliser les points de pénalité ( 2 points de pénalité par seconde de retard ou d’avance sur les points chronométrés !) L’épreuve d’atterrissage de précision ne se pratique qu’en championnat de France. C’est le même principe pour le Rallye Aérien, mais le pilote est accompagné d’un navigateur et la navigation se prépare dans l’avion. Nos pilotes spécialistes en la matière se feront un plaisir de vous initiez à ces disciplines.

Lancez-vous !

Nous sommes à votre écoute pour toute demande d’informations concernant les formations proposées par notre aéroclub. N’hésitez pas à nous contacter.

ACMPP

ACMPP